Tragi-comiques, ces quatre œuvres brèves sont chacune des pièces d’orfèvrerie tchékhovienne, où se débattent des individus aux solitudes vertigineuses.

'Je n’ai personne, Nikitouchka, ni parents, ni femme, ni gosses… Seul, comme le vent dans la plaine…'